Paris Match Belgique

Découverte d’un tombeau vieux de 3 200 ans en Égypte

Les gravures du bateau solaire du dieu Ra-Atum adoré par les babouins | © Waseda University

Voyages

À Louxor, des chercheurs japonais ont découvert le tombeau d’un scribe royal, vieux de 1 200 ans avant J.-C. Magnifiquement décorée, la pièce abrite un grand nombre de hiéroglyphes et peintures.


D’après un article PARIS MATCH FRANCE de Camille Hazard

Cela faisait des milliers d’années qu’elle gisait sous nos pieds. Des archéologues de l’université Waseda au Japon ont récemment mis au jour une tombe d’un haut fonctionnaire dans la nécropole de Thèbes (aujourd’hui Louxor), en Égypte. Alors qu’il travaillait sur le parvis de la tombe d’un haut fonctionnaire sous Amenhotep III, Jiro Kondo, le responsable de l’équipe, a remarqué un trou qui menait directement à une pièce secrète. À son bout, se trouvait le tombeau de Khonsu, un scribe royal qui est mort à la période ramesside (1292-1069 avant J.-C).

Le plafond du tombeau © Waseda University

Ces informations, les scientifiques les ont obtenues grâce aux « magnifiques décorations » qui composent le tombeau de 4,6 mètres par 5,5 mètres. « Sur le mur nord de la zone d’entrée, une gravure montre le bateau solaire du dieu Ra-Atum, adoré par quatre babouins qui posent d’admiration devant lui. À côté des images, dans les hiéroglyphes inscrits à la verticale, Khonsu est désigné comme un ‘vrai scribe de renom’», expliquent-ils dans un communiqué.

Le scribe Khonsu © Waseda University

D’autres gravures et peintures couvrent les murs du tombeau. Les dieux Osiris et Isis sont d’ailleurs représentés à plusieurs reprises. Mais les ornements de la partie ouest sont invisibles car un pan de mur a été endommagé. Pour l’heure, seulement trois photos ont été diffusées. Mais les chercheurs espèrent retourner rapidement dans la chambre -actuellement obstruée par des blocs de pierre- et qui sait, percer les secrets de la région de Louxor.

 


Lire aussi > Mauritia, découverte d’un microcontinent perdu

 

Mots-clés:
Egypte découvertes
CIM Internet