Non, les fans de death metal ne sont pas des bêtes assoiffées de sang

CIM Internet